Détails sur les honoraires d’avocat

honoraires d’avocat

Les avocats sont libres de fixer leurs propres tarifs. Les honoraires peuvent varier d’un avocat à un autre. Elles constituent la partie libre du salaire d’un avocat. Ce professionnel tient en compte plusieurs facteurs pour calculer ses honoraires. Il est possible pour les deux parties (client et avocat) d’établir un accord relatif aux honoraires dès le départ.

Les facteurs qui font varier les honoraires d’avocat

Plusieurs facteurs peuvent influencer le montant des honoraires d’avocat. L’ampleur de l’affaire à traiter est, par exemple, une cause fréquemment rencontré. Cela joue un rôle important dans la fixation des honoraires à faire valoir par le client. La réputation, la notoriété et les expériences de l’avocat sont également des critères à considérer pour fixer les honoraires. Il n’est pas également rare de voir des avocats qui fixent leurs tarifs en fonction du temps passé. Certains avocats établissent, des tarifs forfaitaires pour de simples affaires. Outre le prix des prestations, les frais divers relatifs à l’ouverture de dossier, aux coûts d’appels téléphoniques, etc. viennent aussi s’ajouter aux honoraires.

Budget à prévoir pour les honoraires d’avocat

En général, il est difficile de définir préalablement le coût des honoraires d’avocat. Pourtant, dès le début, le client peut demander à l’avocat le mode de calcul des honoraires pour qu’il puisse décider de sa collaboration ou pas avec ce professionnel. De manière générale, les avocats proposent l’une de ces 4 méthodes pour calculer les honoraires dues par le client : l’honoraire forfaitaire, l’honoraire au temps passé, l’honoraire de résultat et l’abonnement.

L’honoraire forfaitaire et l’honoraire au temps passé

Lorsqu’on parle d’honoraire forfaitaire, le salaire d’un avocat s’agit alors d’une rémunération globale. Ce type de rémunération et souvent appliqué, par les avocats, pour des affaires dites « standard » qui sont moins complexes. Quant à l’honoraire au temps passé, il est basé sur le calcul des heures passées pour le traitement de l’affaire. Ici, l’avocat fixe un taux horaire.